[:fr]CIST2018 – Représenter les territoires[:en]CIST2018 – Representing territories[:]

Date
21 mars 2018 - 24 mars 2018



[:fr][frame src=”http://cist.cnrs.fr/wp-content/uploads/2018/03/cist2018-affiche-A3.png” width=”131 px” lightbox=”on” title=”affiche du 4e colloque international du CIST – Représenter les territoires, 22-24 mars 2018″ align=”right” ]

Le colloque se tient à l’UFR de droit, de sciences économiques et de gestion de l’Université de Rouen Normandie, 3 av. Pasteur à Rouen

Après trois colloques qui ont successivement cherché à fonder les sciences du territoire, à en dépasser les fronts et frontières, notamment en termes de collaborations interdisciplinaires, et enfin à explorer la demande sociale territoriale, le 4e colloque du CIST vise à mobiliser les sciences territoriales pour aborder la question des représentations. L’objectif du colloque est de se saisir de cette approche des territoires par les représentations et de déterminer ce qu’elle apporte à l’analyse des territoires, d’un point de vue théorique, méthodologique et empirique.
Issues de champs disciplinaires divers, notamment de la psychologie, les analyses portant sur les représentations se sont diffusées dans l’ensemble des sciences humaines et sont abordées dans des acceptions très variées par les géographes, les sociologues, les historiens ou les spécialistes de sciences juridiques et politiques. Tant le concept de territoire que celui de représentation sont donc à même, du fait de leur polysémie, de permettre de croiser différentes thématiques, méthodes et disciplines.

Toutes les formes de « représentations » sont mobilisables dans le cadre de ce colloque : concepts, idées, schèmes, cartes, textes, images fixes ou animées, bases de données, vecteurs multimédias mobilisés dans le cadre de la construction, de l’aménagement et de la transformation des territoires. De même, les sources peuvent puiser dans une large gamme : des enquêtes, des entretiens, des biographies, des témoignages, des documents juridiques, politiques ou culturels, des plans, des programmes, des projets ou des rêves, des productions artistiques, des supports publicitaires, ludiques ou militants, des œuvres canoniques ou bien des traces fugaces sur les réseaux sociaux, etc. L’essentiel sera de pouvoir convoquer un matériau empirique susceptible d’apporter des réponses aux débats scientifiques portant sur la question du rôle des représentations dans la territorialisation des sociétés.

Au programme notamment,
– 110 communications réparties dans 15 sessions thématiques et une session varia
– une plénière “Comment les sciences humaines se représentent les territoires”
– 3 tables rondes grand public sur “Rouen, construire l’identité métropolitaine”, “La construction des territoires est-elle un objet de fiction littéraire” et “L’Europe, un territoire en crise de représentations”
– des ateliers (présentation de l’outil de réalisation cartographique MAGRIT, atelier de cartographie expérimentale) et enquêtes
– un concours photo auquel participe les inscrits au colloque

[quote align=”center” color=”#999999″]Inscrivez-vous jusqu’au 12 mars 2018 ![/quote]

En savoir plus

[list type=”arrow3″]

[/list][:en][frame src=”http://cist.cnrs.fr/wp-content/uploads/2018/03/cist2018-affiche-A3.png” width=”131 px” lightbox=”on” title=”4th CIST international conference poster – Representing territories, 22-24 March 2018″ align=”right” ]

The conference takes place in the UFR de droit, de sciences économiques et de gestion of the Université de Rouen Normandie, 3 av. Pasteur in Rouen

After three conferences that have successively sought to define and lay the foundations for territorial sciences, to go beyond disciplinary frontiers and boundaries, namely through interdisciplinary collaboration, and to explore territorial social demand, the 4th CIST conference is aimed at mobilising the territorial sciences to address the question of representation. The conference’s objective is to use this approach and to determine its contribution to the analysis of territories from a theoretical, methodological and empirical point of view.

Derived from different disciplinary fields, particularly psychology, analyses of representations have spread throughout the human sciences and are used in a wide variety of contexts by geographers, sociologists, historians and specialists in the political and legal sciences. Both the concept of territory and that of representation, on account of their polysemy, provide the opportunity to bring together different topics, methods and disciplines.

The conference is open to every type of representation: concepts, ideas, frameworks, maps, texts, still or animated images, databases, and multimedia vectors used in the context of the construction, development and transformation of territories. Similarly, a wide variety of sources may be used: surveys, interviews, biographies, testimonies, legal, political and cultural documents, plans, programmes, projects or dreams, artistic productions, advertising, social or campaign materials, canonical works, transient footprints on social networks, etc. The most important aspect will be the possibility of using empirical material likely to provide useful input to scientific debates on the role of representations in the territorialisation of societies.

Are especially programmed
– 110 communications distributed in 15 themed sessions and 2 varias
– a plenary session “Comment les sciences humaines se représentent les territoires”
– 3 panel discussions on “Rouen, construire l’identité métropolitaine”, “La construction des territoires est-elle un objet de fiction littéraire” and “L’Europe, un territoire en crise de représentations”
– workshops (presentation of the cartography tool MAGRIT, atelier de cartographie expérimentale) and
– a photo contest open to all those who registered to the conference

[quote align=”center” color=”#999999″]Register until the 12th of March 2018![/quote]

More…

[list type=”arrow3″]

[/list][:]

fr_FR