[:fr]Appel à sessions CIST2018 – Représenter les territoires[:en]Call for sessions CIST2018 – Representing territories[:]

Date limite
13 avril 2017



[:fr]

Le colloque se tiendra les 22 et 23 mars 2018 à Rouen

Après trois colloques qui ont successivement cherché à fonder les sciences du territoire (CIST2011), à en dépasser les fronts et frontières (CIST2014), notamment en termes de collaborations interdisciplinaires, et enfin à explorer la demande sociale territoriale (CIST2016), le 4e colloque du CIST vise à mobiliser les sciences territoriales pour aborder la question des représentations. L’objectif du colloque est de se saisir de cette approche des territoires par les représentations et de déterminer ce qu’elle apporte à l’analyse des territoires, d’un point de vue théorique, méthodologique et empirique.

Issues de champs disciplinaires divers, notamment de la psychologie, les analyses portant sur les représentations se sont diffusées dans l’ensemble des sciences humaines et sont abordées dans des acceptions très variées par les géographes, les sociologues, les historiens ou les spécialistes de sciences juridiques et politiques. Tant le concept de territoire que celui de représentation sont donc à même, du fait de leur polysémie, de permettre de croiser différentes thématiques, méthodes et disciplines.

Toutes les formes de « représentations » sont mobilisables dans le cadre de ce colloque : concepts, idées, schèmes, cartes, textes, images fixes ou animées, bases de données, vecteurs multimédias mobilisés dans le cadre de la construction, de l’aménagement et de la transformation des territoires. De même, les sources peuvent puiser dans une large gamme : des enquêtes, des entretiens, des biographies, des témoignages, des documents juridiques, politiques ou culturels, des plans, des programmes, des projets ou des rêves, des productions artistiques, des supports publicitaires, ludiques ou militants, des œuvres canoniques ou bien des traces fugaces sur les réseaux sociaux, etc. L’essentiel sera de pouvoir convoquer un matériau empirique susceptible d’apporter des réponses aux débats scientifiques portant sur la question du rôle des représentations dans la territorialisation des sociétés. Aussi, les différents termes, présentés ci-dessous, ne doivent pas être entendus comme des cadres stricts pour les propositions de session, mais comme des illustrations des différents sens que l’on pourra donner au thème du colloque, « représenter les territoires ».
– Information territoriale,
– Représentations et pratiques territoriales,
– Cartographie et géomatique,
– Représentations numériques,
– Normes territoriales et représentations politiques,
– Projet et constructions de territoires,
– Communication et gouvernance territoriale,
– Maillages et élections,
– Cartes mentales,
– Territoires vécus, territoires perçus,
– Images et imaginaires territoriaux,
– Constructions identitaires des territoires,
– Modélisation des territoires et simulation,
– Inscription territoriale des parcours,
– Esthétiques, sensibilités et affects territoriaux,
– Symboliques, mémoires et patrimonialisation des territoires,
– Mise en paysage des territoires,
– Représentation et devenir des territoires.

Calendrier prévisionnel

14 avril 2017 : date limite de soumission des propositions de session, à envoyer exclusivement par email
courant mai 2017 : réponses du comité scientifique
fin mai-fin août 2017 : appel à communications, exclusivement via le site internet du colloque cist2018.sciencesconf.org
fin octobre-fin novembre 2017 : sélection finale et montage du programme

Modalités de réponse

Chercheur.se.s, enseignant.e.s-chercheur.se.s, jeunes chercheur.se.s et doctorant.e.s peuvent proposer une session.

Les propositions devront comprendre :
– un titre, éventuellement un sous-titre,
– une présentation de problématique (entre 180 et 250 mots),
– les types de communications attendues (théories, méthodes, terrains, résultats).
Ces trois premiers points devront être rédigés en français et en anglais. Ils serviront à rédiger l’appel à communication pour les sessions sélectionnées.

Les points suivants pourront être rédigés dans l’une ou l’autre langue :
– les pistes de valorisation potentiellement envisagées (publications, partenariat, élargissement de réseaux),
– des individus, équipes ou laboratoires visés, dans ou hors CIST, en fonction des travaux déjà menés (des références bibliographiques récentes peuvent être précisées),
– un bref CV des co-animateurs de sessions (1/2 page).

Modalités d’évaluation des propositions

Les sessions proposées seront évaluées par le conseil scientifique du colloque qui comprend les membres du conseil scientifique du CIST élargi à des personnalités spécialistes de la question des représentations des territoires. Les propositions de sessions seront évaluées selon les critères suivants :
– la cohérence avec la thématique générale du colloque,
– l’ouverture à la pluridisciplinarité.

Seront par ailleurs valorisées :
– les sessions co-animées par des porteurs appartenant à différentes structures, disciplines, courants, etc.,
– l’ouverture de la session à des contributions internationales.

En savoir plus

[list type=”arrow3″]

[/list][:en]

The conference will be held in Rouen on 22&23 March 2018

After three conferences that have successively sought to define and lay the foundations for territorial sciences (CIST2011 in French), to go beyond disciplinary frontiers and boundaries (CIST2014 in French), namely through interdisciplinary collaboration, and to explore territorial social demand (CIST2016 in French), the 4th CIST conference is aimed at mobilising the territorial sciences to address the question of representation. The conference’s objective is to use this approach and to determine its contribution to the analysis of territories from a theoretical, methodological and empirical point of view.

Derived from different disciplinary fields, particularly psychology, analyses of representations have spread throughout the human sciences and are used in a wide variety of contexts by geographers, sociologists, historians and specialists in the political and legal sciences. Both the concept of territory and that of representation, on account of their polysemy, provide the opportunity to bring together different topics, methods and disciplines.

The conference is open to every type of representation: concepts, ideas, frameworks, maps, texts, still or animated images, databases, and multimedia vectors used in the context of the construction, development and transformation of territories. Similarly, a wide variety of sources may be used: surveys, interviews, biographies, testimonies, legal, political and cultural documents, plans, programmes, projects or dreams, artistic productions, advertising, social or campaign materials, canonical works, transient footprints on social networks, etc. The most important aspect will be the possibility of using empirical material likely to provide useful input to scientific debates on the role of representations in the territorialisation of societies. Thus the different topics listed below should not be seen as imposing strict limits for session proposals, but rather as illustrations of the different meanings that can be given to the conference theme of “representing territories”.
– Territorial information,
– Territorial representations and practices,
– Cartography and geomatics,
– Digital representations,
– Territorial standards and political representations,
– Planning and construction of territories,
– Communication and territorial governance,
– Territories and elections,
– Mental maps,
– Lived territories, perceived territories,
– Imagination and images of territories
– Constructing territorial identities,
– Modelling territories and simulation,
– Territorial patterns of individual pathways
– Territorial aesthetics, sensitivities and passions,
– Symbolism, historical accounts and heritagisation of territories
– Implementation of territorial projects
– Representation of territories’ futures.

Provisional calendar

14 April 2017: deadline for submitting session proposals, exclusively by email
During May 2017: replies from the Scientific Committee
End of May to end of August 2017: Call for communications, exclusively via the conference internet site cist2018.sciencesconf.org
End of October to end of November 2017: Final selection and preparation of programme

Response procedures

Researchers, university researchers, young researchers and doctoral students may propose sessions.

Proposals should include:
– a title and, if required, a sub-title,
– presentation of research problem (between 180 and 250 words),
– types of communications expected (theories, methods, fields, results).
These 3 points must be written in French and English. They will be used in drawing up the call for papers for the selected sessions.

The following points may be written in one or other of the above languages:
– the potential value or benefits of the presentation proposed (publications, development of partnerships, enlarging of networks),
– individuals, teams or laboratories targeted, within or outside the CIST, in function of the work already undertaken (recent bibliographical references may be specified),
– a brief CV of session co-facilitators (1/2 page).

Procedures for evaluating proposals

The proposed sessions will be evaluated by the conference scientific council that includes the members of the CIST scientific council enlarged to include specialists in the field of the representation of territories. Session proposals will be evaluated according to the following criteria:
– coherence with the general theme of the conference,
– opportunities for multidisciplinarity.

Priority will be given to:
– sessions jointly facilitated by researchers belonging to different structures, disciplines, schools of thought, etc.,
– openness of the session to international contributions.

More…

[list type=”arrow3″]

[/list][:]

fr_FR