MIT Conflits OTMA Compte-rendus

[:fr]1res Doctoriales OTMA[:]

Une trentaine de doctorants réunis à l’Université de Marrakech, 3-5 juin 2014

[:fr]Dans le cadre du programme OTMA (Observatoire des transformations dans le monde arabe) soutenu par le CIST, l’INED, l’IRD et le CESSMA et financé par le ministère des Affaires étrangères, les premières Doctoriales OTMA ont été organisées à la Faculté des lettres et de sciences sociales de l’Université de Marrakech, les 3, 4 et 5 juin 2014.

[frame src=”http://cist.cnrs.fr/wp-content/uploads/2014/06/otma-doctoriales-2014-1.jpg” width=”127 px” lightbox=”on” title=”Premières Doctoriales OTMA, 3-5 juin 2014″ align=”right” ]

Une dizaine d’enseignants et de chercheurs du nord et du sud ont participé à cet atelier de formation sur les méthodes d’observation en sciences sociales. 30 doctorants venus du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie et de France ont assisté à cette formation. Les sessions de formation (une quinzaine en tout) ont porté sur de nombreux aspects utiles à l’élaboration d’une thèse : mettre en place un terrain, effectuer des entretiens, rédiger un questionnaire, construire un échantillon, les questions d’éthique sur le terrain, questionner le genre, traiter des données quantitatives et qualitatives, établir une problématique de recherche, réaliser une thèse, etc. Plusieurs logiciels ont été présentés : cartographie (Philcarto), analyse textuelle (Iramuteq), bibliographie (Zotero).

Cette formation – très intense – offrait une large palette d’outils permettant d’initier une thèse avec une ouverture sur des moyens techniques et conceptuels. Au cours de ces trois jours, les doctorants ont eu de nombreux échanges avec l’équipe pédagogique et noué entre eux de nombreux liens qui se prolongent au sein d’un groupe sur un réseau social bien connu.

[frame src=”http://cist.cnrs.fr/wp-content/uploads/2014/06/otma-doctoriales-2014-ouidad_tebbaa.jpg” width=”127 px” lightbox=”on” title=”Ouidad Tebbaa, doyenne de la Faculté de Marrakech, aux premières Doctoriales OTMA” align=”right” ]

Le succès de l’opération, dont certaines sessions déboucheront sur des vidéos en ligne voire un MOOC accueilli par l’Université de Marrakech, nous conduit à envisager des deuxièmes Doctoriales OTMA plus ambitieuses.

Il faut remercier tout particulièrement la doyenne de la Faculté de Marrakech, Ouidad Tebbaa, qui, a mobilisé les moyens matériels et humains nécessaires à la réussite de cette activité scientifique, l’Agence universitaire de la francophonie et l’Institut français de la Culture à Marrakech, pour leur soutien.

En savoir plus

[list type=”arrow3″]

[/list][:]

fr_FR